Thème de l’atelier de chant : le rire au moyen âge / réserver

Par | 6 novembre 2017

Chers amis,

Cette année, l’atelier de chant qui aura lieu avant les spectacles sur Hildegarde de Bingen (à 18h les vendredis 17 et samedi 18 novembre) abordera le thème du rire au Moyen Âge et à la Renaissance.

Renseignements et pré-réservations sur http://www.voxinrama.com/?p=4843

Pour vous préparer au sujet, vous pouvez lire l’article que je viens de publier sur moyenagepassion.com

url de l’article : http://www.moyenagepassion.com/index.php/2017/11/05/hildegarde-de-bingen-et-le-rire-de-la-rate-par-frederic-rantieres/

Présentation du thème :

Thème brillamment introduit il y a quelques années par l’historien Jacques Le Goff, le rire au moyen âge (et à la Renaissance) est en effet un sujet de réflexion très important qui témoigne des grandes mutations qu’ont subies nos sociétés modernes. Derrière l’écran médiatique de la dérision omniprésente se cache en effet d’autres visages du rire qui ne sont pas nouveaux, grands révélateurs de notre personnalité, de notre santé, et de notre équilibre et s’avérant être de très bons outils de décryptage des comportements sociétaux. Il est aussi un des thèmes fondamentaux de la psychologie ancienne, qui tentait de définir avec une grande finesse les multiples sortes de caractère sous l’angle grec de la théorie des humeurs et de la relation entre l’âme et le corps.

Dans la pensée élargie d’Hildegarde de Bingen, le rire entre de manière géniale dans l’histoire de l’Adam, qui comme nous le savons eut un avant et un après, et dont le rire se fait un des grands marqueurs de son passage de l’état édénique à celui de l’exil. Que veut nous dire Hildegarde en nous expliquant la manière dont sont apparus les premiers ricanements humains? quelles relations et oppositions fait-elle entre le chant et le rire?

Cette thématique a beaucoup à nous apprendre sur nous-mêmes… C’est en repartant d’idées fortes de cette culture du rire que nous redécouvrirons empiriquement notre voix et ce que le rire, lorsqu’il est ressenti, peut apporter à notre conscience.

L’atelier fera le lien avec les textes sur le rire d’Hildegarde de Bingen qui seront mis en scène dans la dernière partie du spectacle (Mystère Vox sanguinis), au sujet de la voix du premier Adam.
TRACT_VOX_112017_PARIS_WEB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *